L’acide hyaluronique est naturellement présent dans le corps et contribue, de par ses constituants comme la glycérine, à la rétention de l’eau qui constitue les tissus du derme. C’est dans cette partie qu’on le retrouve en quantité, soit 56% de la totalité du corps humain. Produite de manière synthétique, la molécule a obtenu l’aval des autorités médicales et la norme CE.

acide-hyaluronique-tunisie
Ses utilisations sont diverses. En effet, il est fréquent d’utiliser l’acide hyaluronique en médecine pour les traitements de l’arthrose articulaires, où ses propriétés antioxydantes captent les radicaux libres et contribuent à l’hydratation, en mésothérapie, en urologie ainsi qu’en ophtalmologie. Mais il est surtout connu pour être le produit le plus utilisé par les chirurgiens esthétiques.
Présent en quantité dès le plus jeune âge, la quantité d’acide hyaluronique tend à décroitre avec l’âge. Une injection cutanée au niveau du derme permet une meilleure hydratation des couches supérieures et donc augmente ses qualités de souplesse et en élasticité. L’effet notable qui en découle est une redéfinition plastique et esthétique, notamment au niveau des rides du visage. Malgré sa production synthétique, ses qualités de tolérance et le fait qu’il soit totalement résorbable en font le produit idoine pour tous les chirurgiens.
La molécule a une longévité assez brève, que l’exposition aux UV et la consommation du tabac tend à amenuiser.

Pourquoi l’utiliser ?

Il existe trois principales sortes d’injection pour lesquelles l’acide hyaluronique peut être utilisé :
A/Le comblement des ridules, rides profondes
B/remodelage du volume du visage et des courbes
C/hydratation des articulations en mésothérapie

injection-acide-hyaluronique

Cependant, certaines contre-indications existent :
1/ Ne pas être enceinte.
2/ Ne pas souffrir d’une allergie ou une maladie cutanée non maitrisée
3/ Ne pas être sujet à un diabète non maitrisé
4/ Ne pas être atteint d’une maladie auto immune
5/ Ne pas être sous traitement anti coagulant.

Une visite préliminaire chez son praticien est donc nécessaire afin de tester la faisabilité de l’injection.

Quelles formes ?

Il existe principalement deux formes d’acide hyaluronique injectable :
1/sous forme fluide. L’avantage est sa facilité d’injection, mais 3 semaines seulement suffiront à le résorber entièrement. Cette forme convient donc à estomper de manière fréquente de petites ridules.
2/sous forme de gel, ou format réticulant. L’avantage est sa résorption très lente, de l’ordre de 9 à 11 mois, mais l’injection s’avère plus difficile. Cette forme convient pour estomper les rides les plus creuses, en gardant intactes les qualités antioxydantes et hydratantes de l’acide hyaluronique et en ralentissant sa résorption de manière importante.
3/il existe également des comprimés d’acide hyaluronique de différentes concentrations, à ingérer pendant une période déterminée sous concertation médicale

Les résultat des injections

La présence de lidocaine de plus en plus fréquente dans les seringues d’acide hyaluronique rend très peu douloureuse l’injection en elle-même. Cependant, il est fréquent qu’apparaissent de petites irritations, ainsi que des ecchymoses là où la seringue a été apposée, qui devraient disparaitre relativement rapidement.
Une semaine après l’injection, les résultats de la séance seront optimaux, et laisseront apparaitre un visage apaisé et remodelé suivant la convenance du patient. Selon la forme injectée (plus ou moins fluide), les résultats n’auront pas la même longévité, et le traitement devra être renouvelé après concertation avec le chirurgien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + dix-huit =